• Suivez-nous sur
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter

Patine

Une sculpture ne conserve presque jamais la véritable couleur du bronze, la surface naturelle du métal. On recourt presque toujours à ce qu’on appelle la “patine”, qui n’est pas une couleur ou une teinture de la surface, mais bien le produit d’une réaction chimique contrôlée. Avec la patine, comme on peut le voir à travers ces exemples, il est possible d’obtenir différents résultats.

“Violata Pax” de Nall illustre assez bien les différentes tonalités de patine que l’on peut obtenir même sur une seule œuvre, en intervenant sur chaque parties avec des acides qui donnent des résultats complètement différents: du blanc des plumes au rouge du sang jusqu’au poli miroir du bec et de l’œil.

La vertu fantastique